Archives du mot-clé Eirko

Lamia

Et on repart comme en quarante… Je vais essayer d’accélérer un peu le rythme de parution des chapitres même si personne ne les lit 😛
Celui-ci est dédié à un certain Steve (waaah comment j’me la pète :D) dont les conseils rassurants m’ont amené à penser un peu moins de mal de mes essais…
Lire la suite

Eirko maille

Encore un calembour private-jokesque que seuls les hellénistes auront une chance de piger… Et ce n’est pas pour autant que ça les fera marrer. Je suis un incompris, snif.

Retrouvons Eirko et Kot-Kot (qui n’a pas la grippe aviaire, je vous rassure), seuls sur le sable, les yeux dans… le sable, enfin voilà quoi.
Lire la suite

A new hope

Un an… Pas si mal pour un blog auquel je ne croyais qu’à moitié. Evidemment, la cadence d’écriture s’est ralentie à mesure que l’excitation fourmillante initiale laissait place à la raison, aux occupations professionnelles et à la nécessité d’organiser mes idées, de les fédérer pour qu’elles puissent se prêter à un travail de longue haleine…
Bref, je ne passe pas moins de temps qu’avant sur ce blog, mais je dois réfléchir un peu plus avant de laisser courir la plume, sinon l’histoire deviendra bancale et vous vous en lasserez à juste titre.
Notez que je parle essentiellement du "roman" (il faudrait mettre des triples guillemets là, enfin bon); les petits essais parallèles continueront sans doute à éclore çà et là au gré des envies, même si j’aimerais avancer autant que possible dans mon projet principal. On verra bien.
Assez bavardé pour aujourd’hui, je vous laisse entre les mains inconnues mais expertes de votre nouvel ami, en vous souhaitant bien évidemment tous mes voeux pour l’année à venir :)
Lire la suite

Muse, le retour

Encore un jour bien spécial ! Vous allez croire que je n’écris plus que pour les anniversaires, mais non… L’épisode d’aujourd’hui est en cours d’écriture depuis plus de deux semaines, c’est presque un hasard s’il est terminé en ce jour: presque… En fait j’aurais aimé le fignoler un peu plus, mais demain je n’aurai pas le temps (j’aurai beaucoup mieux à faire ;-))… Et honnêtement, autant qu’il sorte juste à temps pour souhaiter un

JOYEUX ANNIVERSAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIRE

à ma chère cousine Nanou ! Neuf ans et cent trente kilomètres ne m’empêcheront pas de t’envoyer une pleine fournée de bisous et de voeux !

Pour ce qui est de votre feuilleton fantasy favori, chers amis, je vous demanderai un petit effort mental pour me faciliter la tâche: ayez à l’esprit que la première partie de l’épisode d’aujourd’hui se place un peu plus tôt dans l’histoire, juste après que Rhacca et Eirko aient fui Ienon. La seconde partie suit quant à elle le dernier chapitre en date.
Merci de votre attention 😀

Lire la suite

Rhaccaille

Holà ! Qui va là ?…
Un visiteur ? Saperlipopette, manquait plus que ça. Ne me dites pas que vous venez lire les essais de l’affreux jojo qui tient boutique ici ? Noooon ??

Pauvre de vous ! Enfin, je vous aurai prévenu(e). Entrez donc, mais faites attention où vous mettez les pieds, c’est plutôt dangereux comme coin, enfin, c’est c’que j’en dis, moi.

Je retourne à la vigie, hurlez fort si vous voulez sortir… J’ai le sommeil lourd. Et prenez garde si vous rencontrez le maître de céans: il mord après minuit… Lire la suite

Shikata ga nai

Encore une semaine de dingue ! Je ne vais pas m’en plaindre, hein, c’est la vie, mais le délai entre deux chapitres se rallonge forcément. J’aimerais compenser en qualité, mais que voulez-vous, il ne suffit pas de vouloir…

J’y ai pensé hier, fort heureusement, mais pas sur le blog, alors: joyeux anniversaire schtroumpfette 😉

Passons aux choses sérieuses avec la suite du feuilleton, écrite sur deux jours tellement qu’c’était long ! Pfiou ! :) Lire la suite

Pique à sot

Et c’est alors que tous s’exclamèrent: "chic, v’là la suite !"
:)

Pour citer mon ami FliB, à qui je faisais part de mes doutes quant à ma capacité à "créer" quelque chose de nouveau sans me contenter de régurgiter une bouillie d’influences: "les artistes empruntent, les génies s’approprient". Dixit ce cher Pablo (cf. le titre du billet d’aujourd’hui). De là à dire que cela fait de moi un artiste, tout de même… Enfin bref, bonne lecture, j’attends votre feedback. Lire la suite