[FUN] Scientific Humanities

Intéressons-nous aujourd’hui à un MOOC assez curieux : « Scientific Humanities » est proposé sur FUN mais en anglais, et son sujet ne m’a pas semblé clair de prime abord. Faire le lien entre humanités et science, d’accord, mais encore ?

Le résumé que je donnerais du contenu de ce MOOC serait une question : comment aborder la science avec un esprit critique ? Qu’il s’agisse de comprendre une publication scientifique, de déceler des erreurs journalistiques ou d’analyser les liens entre science et politique, la tâche est plus complexe qu’il n’y paraît. Le principal problème, c’est le fossé méthodologique et sémantique entre « scientifiques » et « humanistes » ; ce cours choisit de se poser entre les deux disciplines et de relever leurs similitudes plutôt que de donner, par exemple, des outils issus des sciences humaines à des personnes formées aux sciences, ou inversement. C’est ce côté « neutre » et hybride qui déroute un peu, mais c’est la position de B. Latour et elle se défend.

Passons à l’évaluation maintenant…

Scientific HumanitiesPoints forts

  • Richesse documentaire : beaucoup d’articles, de reportages…
  • Disponibilité de l’enseignant pour commenter les travaux des élèves
  • Certaines interviews sont très intéressantes
  • Quelques discussions sur le forum méritent le détour (peut-être parce qu’elles vont au-delà du cadre du cours ? ^^)

Points faibles

    • Manque de lien entre les modules, et surtout à l’intérieur des modules ; je me suis souvent demandé « mais pourquoi il nous raconte ça ? » – l’explication vient après, quand elle vient, mais je ne trouve pas ça pédagogue. Cela fait très « universitaire français » : « tiens, je te balance mes connaissances, démerde-toi avec ou casse-toi ». (Pardon pour le cliché, ils ne sont pas tous comme ça, je sais, mais ça arrive trop souvent.)
    • Aucun quizz, juste des exos écrits optionnels et très chronophages. Je comprends très bien l’absence de « récitation du cours » puisqu’on est avant tout dans l’analyse, mais des QCM subtils et bien ficelés auraient pu être proposés, sur le modèle du MOOC sur Platon par exemple.
    • Pas de sous-titres. Pour un cours en anglais dispensé par un francophone, c’est un comble. Bon, une transcription pdf est proposée (en anglais), mais à mes yeux c’est insuffisant.

Je n’attendais pas monts et merveilles de ce cours, aussi la déception est-elle limitée. Cela me chagrine tout de même car le sujet très actuel aurait mérité une meilleure approche pédagogique pour toucher davantage de public.

Évaluation


Technique : 6/10


Pédagogie : 3/10


Intérêt : 7/10


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *