[FutureLearn] Shipwrecks and Submerged Worlds : Maritime Archaeology

Bloup bloup, je sors de l’eau quelques instants afin de poursuivre mes comptes-rendus : aujourd’hui, « Shipwrecks and Submerged Worlds : Maritime Archaeology » nous emmène au fond des mers pour nous faire découvrir toutes les facettes de l’archéologie marine !

Shipwrecks and Submerged Worlds : Maritime ArchaeologyNe fais pas comme moi : ne t’inscris pas à un MOOC juste pour son titre (cf « Optimisation stochastique évolutionnaire », à venir) ou son image d’en-tête… Lis bien son descriptif, ça t’évitera de te tromper de sujet. Je me suis encore fait avoir ici : j’espérais plein de vidéos sous-marines, pas une plaquette de présentation d’un métier.

Ceci étant dit, je ne regrette absolument pas de m’être inscrit, car c’est de toute évidence un très beau métier, et la « plaquette » est alléchante. Sur la forme, c’est du FutureLearn classique : quelques vidéos (de très bonne qualité, mais surtout centrées sur le métier d’archéologue en lui-même), pas mal de texte, des forums sans structure mais étonnamment pertinents et civilisés… Beaucoup de ressources externes sont offertes, en vrac, pour les mordus.

L’accent est mis sur la définition concrète de l’archéologie marine (l’étude des épaves au fond des océans n’en représente qu’une petite partie) et sur les enjeux majeurs de cette science relativement récente, un peu partout dans le monde. Cette partie est très réussie. Précisons que je traduis « maritime (archaeology) » par « marine » pour pouvoir inclure aussi bien archéologie sous-marine qu’archéologie subaquatique (ce sont deux domaines différents et complémentaires).

La semaine 2 (sur 4 en tout – j’aurais volontiers suggéré un étalement sur 6 semaines) se concentre sur l’histoire de la navigation et sur la progression des techniques de construction navale ; j’y ai appris énormément, mais j’ai également claqué quelques neurones devant l’avalanche de termes nouveaux. Déjà qu’en français j’ai du mal à différencier hauban, étai et pataras, alors en anglais…

Les quizzes sont simples (de toute façon l’évaluation-sanction n’existe pas sur FutureLearn) mais sont intelligemment secondés par quelques activités pratiques comme l’étude de relevés bathymétriques. C’est peu mais c’est déjà bien.

En résumé, c’est un bon cours en ligne et une ressource documentaire très riche, mêlant adroitement sciences « dures » et sciences humaines, avec quelques petits bonus « communautaires ». Il manque une vraie politique d’interaction pour en faire un véritable MOOC, ou davantage de vidéos pour qu’il devienne un documentaire 2.0.

Ce n’en est pas moins une plongée excitante dans le monde de l’archéologie marine, qui je pense devrait susciter quelques vocations. :)

 

Évaluation


Technique : 6/10


Pédagogie : 7/10

Intérêt : 6/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *