[Unow] IDEA : Devenir entrepreneur de l’innovation par le Design Thinking

Aujourd’hui je te gâte : 3 comptes-rendus d’un coup ! Bon d’accord, c’est pour me faire pardonner de 3 jours de silence. 😉 Commençons par un MOOC francophone assez prometteur : « Devenir entrepreneur de l’innovation par le Design Thinking » présente la méthodologie IDEA en collaboration avec l’Ecole Centrale de Lyon et EMLYON Business School. Autant dire que c’est un MOOC ambitieux.

La structure du cours est éprouvée : des vidéos (1 à 2 h/sem), un quizz hebdomadaire (de difficulté très variable d’une semaine à l’autre), et pour les courageux qui choisissent le « parcours avancé », l’élaboration d’un projet, étape par étape, sur un thème imposé (« Aqua Urbana »).

C’est là que je suis bien embêté pour réaliser ma critique : j’ai lâché ce projet en cours de route. Pas parce qu’il est chronophage : j’ai fait pire ! Non, les raisons sont ailleurs. Tout d’abord, mener un tel projet seul, alors que le design thinking promeut justement la collaboration de personnes issues de tous les « silos » de l’entreprise, c’est aberrant. Ensuite, le thème imposé, c’est peut-être pratique pour les correcteurs, mais ça exclut pas mal de gens (c’est plus facile de trouver une idée autour de la confluence et de l’urbanisme à Lyon que dans un patelin paumé en rase campagne).

Apparemment je n’étais pas le seul déçu, et l’équipe enseignante en tiendra compte dans la prochaine session. Bon, soit. Passons aux autres commentaires.

IDEA : Devenir entrepreneur de l’innovation par le Design ThinkingLes diapos sont très bien fichues. Tellement bien que les enseignants se contentent de les lire. Et ça, c’est rédhibitoire. C’est un défaut que je retrouve sur beaucoup de MOOC français, je ne sais pas si c’est un hasard… Les enseignants, donc, sont sympathiques, les vidéos sont très propres (bravo pour l’effort technique), mais la pédagogie reste perfectible.

Enfin, parlons du contenu en lui-même, ce fameux design thinking… Je crois que n’importe quel développeur informatique vous dira la même chose : c’est du vu et revu. Le DT reprend ni plus ni moins les fondamentaux des méthodes agiles pour structurer les processus de design. C’est très bien, c’est efficace, mais je ne vois pas d’innovation là-dedans. Par contre, la méthode IDEA développée en France (cocorico !) va un peu plus loin, en particulier avec sa phase 0 qui donne un cadre au travail de veille et insiste sur l’importance de l’exploration de tous les domaines imaginables pour mieux concevoir un produit ou un service innovant.

En résumé, j’ai le sentiment que ce MOOC sera plus utile à des designers (pour les aider à s’intégrer à une équipe projet) et à des managers (pour les convaincre, si besoin est, du rôle capital du designer à chaque étape du projet) qu’à d’autres métiers (technique, commercial…). Je suis ravi de voir qu’une méthodologie française est mise en avant dans un MOOC (ce n’est pas en copiant les MOOC anglophones à succès que notre MOOCosphère sera pérenne). Les quelques ratés pédagogiques de cette première édition seront probablement corrigés dans les mois qui viennent, donc je reste optimiste… Comme d’hab, c’est vrai. :)

 

Évaluation


Technique : 8/10


Pédagogie : 3/10

Intérêt : 4/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *