[edX] Introduction to Linux

Aujourd’hui, pour faire plaisir à Ulysse, je m’adresse au sysadmin qui sommeille en toi (très profondément, je suppose), au bidouilleur en ligne de commande, au militant de l’open source – bref, je vais te parler de Linux, puisqu’edX a sorti un MOOC baptisé « Introduction to Linux » (ce qui n’interdit pas la profondeur… hum, pardon) en collaboration avec la Fondation Linux.

La première question à se poser, quand on fait face à une « introduction » à une notion complexe (par exemple la théogonie hindoue, les chats, ou la vie amoureuse de ma voisine), c’est : pour quel public ? Ce MOOC semble viser des personnes qui aiment l’outil informatique, ont déjà suffisamment de vécu pour faire la différence entre RAM et swap, mais n’ont jamais osé plaquer Windows ou MacOS pour s’aventurer dans le monde joyeux et pétillant des pingouins.

Je ne rentre donc pas vraiment dans le cadre (et ce n’est pas parce que je mange trop de fromage) ; je bosse sous Linux, avec Linux, depuis plus de dix ans. Je me suis inscrit par curiosité, pour voir si je pouvais picorer 2-3 bricoles pour m’améliorer, et pour savoir si ce MOOC m’aurait servi quand je découvrais Linux. Bref, pour déterminer si je dois le conseiller à des néophytes motivés.

Introduction to LinuxJe ne fais pas durer le suspense plus longtemps : oui, c’est un bon… cours en ligne. Ce n’est pas un MOOC : pas la moindre activité communautaire. C’est quand même un peu ballot pour le porte-étendard du « monde libre ». Les vidéos sont minuscules et inutiles (une « personnalité » de la communauté linuxienne présente en 30 secondes le module à venir), 95% du cours est écrit, avec des captures d’écran. Et des quizzes, aussi, nombreux mais brefs.

Le cours n’en est pas moins précis, accessible et relativement complet, ce qui est un petit exploit compte-tenu du sujet. Si tu le suis assidûment (ce qui devrait te prendre entre 10 et 30 heures selon ton expérience, edX annonce bien plus mais c’est vraiment excessif), tu en sortiras avec des bases assez solides pour utiliser n’importe quelle distribution Linux à titre perso ou semi-pro. Tu te feras un avis sur la « guerre sainte » vi/emacs, tu enchaîneras les pipes (« | », pour ceux qui ont l’esprit tordu), tu comprendras la différence entre kernel, MBR et bootloader, et surtout, suprême accomplissement, tu sauras dessiner un pingouin en ASCII (nan j’déconne).

Réussir à monter une formation aussi efficace est un joli défi, bravo à la Fondation Linux. Reste à espérer que de futures versions de ce cours en fassent un véritable MOOC.

Oh et oui, à titre personnel, j’ai appris un truc dans ce cours : maintenant je sais imprimer des documents en ligne de commande. Ça ne me sert strictement à rien mais j’étais tout fou quand j’ai découvert ça. Yiiihiii.

 

Évaluation


Technique : 3/10


Pédagogie : 6/10

Intérêt : 8/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *