Estrellas

En attendant le prochain chapitre, commencé il y a près d’un mois et toujours pas fini (…), voici une petite parenthèse que je me décide finalement à publier sur ce blog. Ce texte est pour Estelle, pour la remercier de m’avoir donné envie d’écrire sur ce sujet. :) Ce n’est pas de la grande poésie, mais chacun fait avec ses moyens. J’espère que cela vous plaira.

Le titre, « Estrellas », est un clin d’œil à Estelle et une allusion aux « étoiles » que rêvent d’être les femmes qui ont inspiré le personnage central de ce poème.


une histoire de printemps, un torrent de soleil
carpe diem, le blues est loin
les appas du beau sexe, l’oeil câlin, la moue suave
on se courbe, on s’empuzzle
que la nature est belle, et pourtant
quelques coups de crayon, essayons

le temps des rêves, d’un idéal
fleurs givrées sur papier glacé
la ligne pure d’une silhouette sans formes
contre-nature, l’illusion déforme
on savait pourtant les fées inhumaines
mais qui est encore là pour raconter ?

plan de bataille, les objectifs se succèdent
la bile vient en renfort, et le désir, encore
on s’imbrique, tout en angles
n’est-ce pas mieux ainsi ? dis-le, encore

faim de succès, jamais assez
un regard grave vers le miroir convexe
le monde se dilate comme l’espoir s’amincit
les fées ont disparu, les raisons aussi

les photos se soulèvent, le vent les emporte
elles tombent dans l’oubli, et ne reste comme témoin
qu’un sac d’os

les yeux levés vers un ciel éteint
compagnons silencieux, terre grise et bois rêche
d’amour et d’eau fraîche, soif, comme la vie est sèche
et en elle, toujours, la faim

Une réflexion au sujet de « Estrellas »

  1. Tickle

    Ca y est, j’ai pris le temps de parcourir quelques textes. Et c’est pour celui-ci que je choisi de laisser mon premier commentaire.
    Je trouve ce poème beau, très beau. Ce qu’il raconte m’évoque les émotions qui renaissent quand les premiers rayons de soleil de l’année apparaissent, puis celles qui se succèdent durant l’été et enfin, la nostalgie profonde et violente de septembre, de la rentrée, du retour à « la vraie vie ».
    EN plus, c’est très bien dit, bien rythmé et ça parle de fées alors ça me plaît 😉

    Tickle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *