[Coursera] Image and video processing : From Mars to Hollywood with a stop at the hospital

T’ai-je déjà dit que je suis une quiche en graphisme ? J’ai des goûts étranges. Mais ça m’intéresse quand même, j’essaie, j’expérimente. Et puis j’aime bien comprendre comment ça fonctionne : bidouiller Gimp/Photoshop, c’est plus amusant quand tu comprends (à peu près) ce que tu fais. Je n’ai donc pas résisté longtemps aux sirènes du MOOC « Image and video processing : From Mars to Hollywood with a stop at the hospital » dispensé par l’université de Duke (et promis, ce n’est pas parce qu’elle a le nom d’un album de Genesis… bon, pas seulement…).

Ce que j’ai vite réalisé toutefois, c’est que c’est un cours très fortement axé sur des concepts mathématiques. Tu y apprends des algorithmes de réduction du bruit, des techniques de compression, de restauration d’image… C’est très intéressant, mais vachement plus « neuron-consuming » que prévu. En fait, je me suis fait avoir de la même façon que sur « Making Better Group Decisions » : j’ai lu le sommaire en diagonale et cliqué compulsivement. Y’en a c’est les paquets de bonbons qu’ils engrangent malgré eux, moi c’est les MOOC…

Points forts

  • Cours bien structuré, difficulté progressive, démonstrations mathématiques détaillées
  • Slides clairs
  • Exercices obligatoires relativement simples, exercices optionnels plus ardus (tout le monde y trouve son compte)

Points faibles

  • Vidéos un peu longues, pas toujours très rythmées, on s’endort parfois après 25 minutes de décorticage de formule (enfin moi en tout cas)
  • Pas toujours suffisamment d’exemples concrets d’utilisation des algorithmes étudiés (on voit généralement une image par technique, j’aurais aimé davantage de cas pratiques)

Image and video processing : From Mars to Hollywood with a stop at the hospitalC’est donc un cours de fac plus qu’un MOOC, assez bien construit, mais qui n’a jamais vraiment réussi à me faire lever de mon siège (… quoi ?). Je le conseille plus aux matheux aimant l’infographie qu’aux artistes scientifico-compatibles, si tu vois ce que je veux dire.

 

Évaluation


Technique : 7/10


Pédagogie : 5/10

Intérêt : 4/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *